Classement Des Vins De France

Edition du 27/06/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


CLASSEMENT CHAMPAGNE
e_champagne.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
KRUG (Grande Cuvée) (Hors classe) (r)
DEUTZ (William Deutz)
ELLNER (Réserve) (r)
LAURENT-PERRIER (Grand Siècle) (r)
CHARLES HEIDSIECK (Millénaires) (r)
PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)
ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)
MUMM (R. Lalou)
VINCENT D'ASTRÉE (Novæ)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
GOSSET (Grand millésime) (r)
ROEDERER (Cristal) (r)
DE SOUSA (Caudalies) (r)
DE TELMONT (O.R.1735)
PAUL BARA (Réserve) (r)
Pierre ARNOULD (Aurore) (r)
LEGRAS et HAAS (Blanc de Blancs) (r)
TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)
LOMBARD (Grand Cru) (r)
DE VENOGE (Les Princes) (r)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
GOUTORBE (Blanc de noirs)
JEAUNAUX-ROBIN (Eclats de Meulière)
LEJEUNE-DIRVANG (Noir et Blanc)
LITTIERE (Grande Cuvée)
René RUTAT (Millésimé)
(DEVAUX (D)*)
Jacques DEFRANCE (Excellence)
Michel ARNOULD (Grande Cuvée)
De CASTELNAU (Millésimé) (r)
CHARPENTIER (Terre d'Émotion)
GATINOIS (Grand Cru)
BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)
COLLET (Esprit Couture)
LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
Philippe de LOZEY (Cuvée des Anges)*
RALLE (Réserve)*
LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
Maurice VESSELLE (Millésimé)*
MORIZE (Sélection) (r)
Pierre GOBILLARD (Florence)
Laurent LEQUART (Blanc de Blancs)
Etienne OUDART (Référence)
Jean-Michel PELLETIER (Anaëlle) (r)
SIMART-MOREAU (Grande Réserve)
BRUN DE NEUVILLE (Extra Brut)
CAMIAT (Prestige)
CARLINI (Réserve)*
CASTELGER (Eugène)
Charles COLLIN (Blanc de Noirs)
Christian BOURMAULT (Grand Éloge)*
COQUARD-BOUR (Vintage)
CUPERLY (Grande Réserve)*
Daniel PERRIN (Millésime)
DAUPHIN (Instant Intégral)*
Diogène TISSIER et Fils (Vintage)
DOUSSOT (Ernestine)*
Élise DECHANNE (Essentielle)*
FORGET-BRIMONT (Blanc de blancs)
François LECOMPTE (Céleste)
GALICHET (Réserve)
Ghislain PAYER (Réserve)*
GUYARD-LAMOUREUX (Séduction)
JACQUINOT (Blanc de noirs)
MOUSSE-GALOTEAU (Réserve)
PERRIER JOUËT (Belle Epoque)*
VAZART-COQUART (Grand Bouquet)
VRAIN-AUGÉ (Prestige)*
Xavier LORIOT (Fragment)
BARON FUENTÉ (Cuvée Prestige) (r)*
BARDOUX (Millésimé)
BARON ALBERT (La Préférence) (r)*
GARDET (Selected)
Franck DEBUT (Blanc de Blancs)
MOREL Père et Fils (Cuvée Gabriel)
FRANÇOIS BROSSOLETTE (Réserve)*
J. CHARPENTIER (Pierre-Henri)*
MALETREZ (Premier Cru)*
BRIXON-COQUILLARD (Prestige)
HAMM (Signature) (r)*
ROGGE-CERESER (Excellence)*
CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)
HUGUENOT-TASSIN (Les Fioles)
Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)
HUOT (Carte Noire)*
THÉVENET-DELOUVIN (Prestige)*
Rémy MASSIN (Prestige)
André TIXIER et Fils (Millésime)
VEUVE OLIVIER (Grande Réserve)
BAILLETTE-PRUDHOMME (Réserve)
BAUCHET (Signature)*
BOUCHÉ (Millésimé)*
BRIAUX-LENIQUE (Les Semons)*
Camille MARCEL (Adage)*
Charles LEGEND (Royal)*
FARFELAN (Millésime)*
Guy CHARBAUT (Millésimé)*
Hubert FAVIER (Réserve)
Jean Pol HAUTBOIS (Grande Réserve)*
MAÎTRE (Sélection)
MARINETTE RACLOT (Millésime)*
MATHELIN (L'Orée des Chênes)*
Olivier HORIOT (Blanc de noirs)*
Paul LAURENT (L'Essentiel)*
PÉLISSOT Père et Fils (Réserve)*
PHLIPAUX Père et Fils (Blanc de noirs)*
Thierry MASSIN (SéLection)*
AUTRÉAU-LASNOT (Prestige)*
Christian BRIARD (Ambre)
Olivier et Laetitia MARTEAUX (Millésimé)
OLIVIER Père et Fils (Aparté)
DELOT (Légende)*
VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)*
Lionel CARREAU (Préembulles)
Hervé LECLERE (Reflet Sélection)
(LAFORGE-TESTA (Millésime))
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOUTILLEZ MARCHAND (Millésimé)
DEVAVRY (Achille)
Jean-Bernard BOURGEOIS (Millésime)
MOYAT-JAURY-GUILBAUD (Prestige)
TAILLET (Extra)
BEAUMONT DES CRAYERES (Grande Réserve)
Edouard BRUN (L'Élégante)
BOURGEOIS-BOULONNAIS (Premier Cru) (r)
BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)
COUTIER (Blanc de Blancs)
DRAPPIER (Grande Sendrée)
Pierre MIGNON (Madame)*
PIPER-HEIDSIECK (Rare)*
FLEURY-GILLE (Pierre-Louis)
Michel TURGY (Blanc de blancs)
Eric LEGRAND (Prestige)
Charles MIGNON (Grande Cuvée)*
Alfred TRITANT (Extra brut)*
B. GIRARDIN (Appoggiature)
BEAUDOUIN-LATROMPETTE (Blanc de blancs)
Bernard LONCLAS (Prestige)
BERTHELOT PIOT (Prestige)*
BRICE (Vintage)*
COLLET (René Collet)
CORDEUIL (Nature)*
COSNARD (Blanc de blancs)*
DAVIAUX (Extra brut)
DEKEYNE (Blanc de blancs)
Didier GOUSSARD (Tentation)
DILIGENT (Millésime)*
EGROT (Extra)*
Emmanuel DRAVIGNY (L'Esprit Meunier)
FANIEL-FILAINE (Millésime)*
Florent VIARD (Absolu)
FOURRIER (L'Exception)
François DUBOIS (Pure)
GRATIOT (Millésimé)
LEBLOND-LENOIR (Héritage)
MALINGRE (Symphonie)*
MANNOURY (Réserve)
PÉHU-GUIARDEL (Emotion)
POINSOT Frères (Prestige)
PRÉLAT (Les Reines)
Roger BARNIER (Millésimé)
RUFFIN (Roséanne)
BRIGITTE BARONI*
BLONDEL (Blanc de blancs)*
Albert de MILLY (Prestige)*
BOIZEL (Grand Vintage)*
Xavier LECONTE (Scellés de Terroirs)*
Nathalie FALMET (Nature)*
RENAUDIN (Réserve)*
Guy LARMANDIER (Grand Cru)*
Michel LABBÉ (Prestige)*
Yvon MOUSSY (Prestige)*
Hubert PAULET (Millésime)*
MARGAINE (Spécial Club)*
MÉDOT (Blanc de blancs)
VIGNON Père et Fils (Réserve Marquises)
JEAUNEAUX ROBIN (Extra)
ROYER (Grande Réserve)*
J.M TISSIER (Apollon)*
Adrien SIMON (Millésime)*
Alain BAILLY (Prestige)*
Alain LITTIÈRE (Cuvée Alain)*
BARBIER-ROZE (Réserve)
Cédric GUYOT (Nature)*
CHASSENAY d'ARCE (Extra brut)
CLERGEOT Père et Fils (Grande Réserve)*
DÉROT-DELUGNY (Coiffe d'Or)*
DESMOULINS (Blanc de blancs)
DEVILLIERS (RB)
Fernand LEMAIRE Millésimé)*
Gérard LORIOT (Sélection)*
GRUET (3 Blancs)*
Jean VALENTIN et Fils (Saint-Avertin)*
LACUISSE Frères (Cuvée Cosson)*
LUTUN (Invitation)*
Marc BILLIARD (Sélection)*
SADI-MALOT (Cuvée SM)
Vincent RENOIR (Zéro)*
GRASSET-STERN (Millésimé)*
GALLIMARD Père et Fils (Réserve)
VERRIER (Raymond Verrier)*
BEAUGRAND (Nature)*
(PERSEVAL-FARGE (Millésimé)*)
DANGIN (Prestige)
Robert JACOB (Collection Privée)*
(DELAUNOIS (Sublime)*)
(GIMONNET Pierre (Fleuron))
MARY SESSILE (L'Innatendue)
RIGOLLOT (Grande Réserve)
VANZELLA (Millésime)
BOREL LUCAS (Art Divin)*
GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Germar BRETON (Blanc de Blancs)*
GREMILLET (Evidence)*
(PANNIER (Réserve)*)
Paul GOERG (Millésime)
PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*
ASPASIE (Brut de Fût)
Prestige des SACRES (Privilège)*
Guy CHARLEMAGNE (Millésimé)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
NAPOLEON (Millésimé)*
(ROBERT-ALLAIT (Prestige)*)
(RUELLE (Grande Réserve))
BARDY-CHAUFFERT (Symphonie)
(COLIN (Grand Cru)*)
A. ROBERT (Sablon)*
WIRTH et MICHEL (3 Cépages)
(André ROBERT (Mesnil)*)

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Bel Avenir


Incontestablement au sommet. L'authenticité de ce domaine réside dans le fait qu'il a toujours appartenu à la même famille depuis trois générations. C'est en 1920 que Jean Dardanelli arrive en France et travaille pour le compte du Château du Thil à Vauxrenard. En 1961, Albert Dardanelli, après avoir travaillé avec son père, décide de s'installer et quitte le village du Rhône pour rejoindre le Beaujolais en Sâone-et-Loire. En 1986, Alain s'installe à son compte, à la suite de son père, et agrandit le domaine. C'est en 2003, qu'Alain et son épouse Cécile acquièrent une parcelle de Moulin à Vent. En 2005, ce sera l'arrivée d'un Morgon Charmes et d'un Régnié. En 2007, et après ces années de labeur, arrivent trois nouvelles appellations : Beaujolais La Chapelle Blanc, Bourgogne Blanc, Bourgogne rouge. Puis, c’est l'occasion de présenter les Saint-Amour et Juliénas Les Capitans. Pour Cécile Dardanelli, “le 2016 est une année chaotique, du fait des aléas climatiques qui ont perturbé le vignoble, mais, par sa fraîcheur, sa complexité aromatique, sa concentration en alcool, il n'aura pas à rougir du 2015.” En vente en 2017, uniquement des 2015 qui sont, pour elle, un millésime d'exception. Sa fille Laura vient d'intégrer le domaine et a produit la cuvée 2016. Elle a aussi acquis des vignes en Moulin à Vent. 2017 sera donc l'année des femmes pour la famille Dardanelli. Très typé, voilà bien, en effet, un superbe Moulin-à-Vent Élodie 2015, un vin étoffé qui dégage ce nez puissant et persistant de fruits rouges macérés, riche en couleur, d’une jolie concentration d'arômes, de bouche complexe, racé. Excellent Morgon Les Charmes 2014, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, d’une belle ampleur. Le Régnié 2015 est de couleur profonde, au nez puissant et persistant de framboise et de cerise noire, un vin harmonieux, que l’on peut déboucher avec un paleron de bœuf mijoté ou une terrine de gibier. Leur Fleurie, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, de bouche à la fois puissante et ronde, tout en délicatesse. Il y a aussi ce Saint-Amour Laura, aux notes de sous-bois et de fruits cuits, et le Juliénas Les Capitans 2015, aux nuances de fruits des bois et de fruits à noyau, est légèrement épicé, savoureux.

Alain et Cécile Dardanelli
1 087, Bel Avenir
71570 La Chapelle-de-Guinchay
Téléphone :03 85 36 75 02
Télécopie :03 85 33 86 91
Email : domaine.bel.avenir@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-bel-avenir.com

BAUMANN-ZIRGEL


“Nous exploitons maintenant quatre grands crus (Mandelberg, Schlossberg, Schoenenbourg et Sporen), nous dit Benjamin Zirgel, et toujours les 4 lieux-dits (Streng, Schwenkel, Stumpfgasse et Bouxberg). Notre plus vieille parcelle à 87 ans, et 2015 est notre première année en production Bio certifié Ecocert.” Très beau Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2012, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut. Le Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2013, issu d’un terroir de marnes de dolomites et de gypses, proviennent de vignes de plus de 85 ans, marqué par ce terroir spécifique, où dominent des connotations de fruits jaunes et de rose, un vin d’une belle ampleur, riche et distingué à la fois, vraiment charmeur. Excellent Pinot Gris Schwenkel 2014, séducteur, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, et le Pinot noir Bouxberg 2014, qui exhale des notes de fruits cuits et de fumé, aux tanins ronds. Le Gewurztraminer Grains Nobles 2014 est très distingué à la fois, au nez persistant à dominante de lis, de grillé et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit), de grande évolution. Le Crémant d’Alsace rosé, tout en bouche, très fruité, très caractéristique avec ces connotations de fraise fraîche, de mousse riche et friande, est à ouvrir sur une truite saumonée. Gîtes sur place.

Jean-Jacques et Benjamin Zirgel
5, rue du Vignoble
68630 Mittelwihr
Téléphone :03 89 47 90 40
Télécopie :03 89 49 04 89
Email : baumann-zirgel@wanadoo.fr
Site personnel : www.baumann-zirgel.com

---DOMAINE-CDC-3---


---ETIQ-CDC-3---
---TEXTE-CDC-3---

CHAMPAGNE LEGRAS ET HAAS


Notre maison fut fondée en 1991 par François Legras-Haas. Le vignoble appartient à la famille : 15 ha à Chouilly (Chardonnay Grand Cru), 10 ha à Vitry (Chardonnay), 6 ha à Les Riceys (Pinot noir). Rémi et Olivier ont pris en main l’entreprise familiale et sont aidés maintenant par Jérôme. La maison poursuit une progression raisonnable tant en France qu’à l’export. Le Grand Cru Chouilly offre un potentiel de garde tout en présentant lorsqu’il est jeune, un caractère frais et léger, apprécié à l’apéritif. Les Chardonnays 2002 sont longs, suaves et très aromatiques avec des aspects dominants floraux ou fruités. Le degré potentiel à la vendange fut de 10.5% vol., le plus élevé de ces 10 dernières années. Les vins sont structurés et puissants. Superbe Champagne Grand Cru Blanc de blancs Millésimé 2006, un très beau Champagne de belle couleur jaune ambré, avec ces reflets verts typiques, aux notes de noisette fraîche, d’une jolie finesse, avec cette ampleur propre au millésime, où s’entremêlent en bouche la pomme, la bruyère et le lis. Le 2005, aux nuances de miel et d’abricot, très fin, de bouche onctueuse, à la robe intense, un vin ferme, tout en fruits, associant rondeur et charpente, de mousse fine, crémeuse et persistante. Goûtez toujours le 2002, médaille d’Or au concours mondial, une cuvée harmonieuse, d’une bonne rondeur, avec un bouquet complexe, très aromatique aux nuances de fleurs blanches et de citronnelle, de jolie mousse abondante, bien dosée. Le brut Tradition, aux nuances de petits fruits mûrs, légèrement miellé. Le Champagne cuvée Exigence (exigence dans le choix des cépages et de leur assemblage, Chouilly Grand Cru de Chardonnay et Aÿ Grand Cru de Pinot noir), au nez floral et minéral, est d’une grande finesse avec en finale un côté acidulé très agréable, une cuvée ample et généreuse où l’on retrouve en bouche des nuances d’agrumes mûrs et de pain brioché, de mousse très élégante. Dans la lignée, le Champagne cuvée Extra-brut, un Blanc de blancs issu d’une sélection parcellaire des meilleurs lieux-dits, avec un dosage proche du brut nature, au parfum d’amande fraîche et d’agrumes (citron, pomme reinette), est très frais, intense et rond, au nez subtil et persistant, un vin qui associe ampleur et distinction, un très beau Champagne, très harmonieux, vraiment très charmeur.

Brigitte Legras
9, Grande Rue
51530 Chouilly
Téléphone :03 26 54 92 90
Télécopie :03 26 55 16 78
Email : legras-haas@vinsdusiecle.com
Site : legras-haas
Site personnel : www.legras-et-haas.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Gérard et Laurent PARIZE


“La superficie de notre exploitation reste constante, me dit-on, mais la production diminue car la taille est de plus en plus sévère et pendant l’été, juin/juillet, des raisins sont enlevés pour concentrer les arômes et rendre la robe, plus profonde pour les rouges, plus dorée pour les blancs.”
Goûtez ce Givry rouge Premier Cru Les Grandes Vignes 2012, provenant d’un élevage d’environ 12 mois en fûts neufs, savoureux, légèrement épicé, aux tanins amples aux connotations de mûre et de poivre, un vin complexe, très réussi. Beau 2010, avec des notes intenses de fruits surmûris et d’épices, un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, d’excellente évolution (13 €, il les vaut largement). Le 2009, au nez intense et subtil à la fois (griotte, humus), est un vin charpenté et tout en rondeur. Le Givry Champ Nalot rouge 2012 (élevage en fûts d’une année), aux tanins présents mais soyeux, est un vin intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois. Très charmeur 2010, savoureux, coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche, idéal sur un gibier d’eau (13 € environ). Excellent Givry blanc Premier Cru Les Grandes Vignes 2010, séduisant par ces nuances de chèvrefeuille et de citronnelle, de bouche subtile (fougère, pomme), suave et sec à la fois (12,50 €). Tout aussi réussi, le Givry blanc Champ Pourrot 2009, très bien vinifié, avec des notes de pêche et d’aubépine, intense, à la fois ample et distingué, est un très joli vin. Le Givry Champ Nalot blanc 2012, où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, un vin de bouche élégante, m’a particulièrement plu par sa finale très aromatique (13,50 €).

18, rue des Faussillons
71640 Givry
Tél. : 03 85 44 38 60 et 06 72 93 36 31
Email : laurent.parize@wanadoo.fr

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

GITTON Père et Fils


Cela me fait à chaque fois plaisir de revoir Pascal Gitton, et cette fois-ci, c’était sur place, chez lui. 
Pascal s’attache à élever des vins très marqués par leurs différents terroirs et la “main de l’homme”. Créés en 1945 par Marcel Gitton à partir d'un demi hectare de vigne, les Vignobles Gitton Père et Fils s'étendent aujourd'hui sur 27 ha judicieusement répartis parmi les meilleurs climats du terroir, sur des sols riches en diversités sur les communes de Sancerre et de Ménétréol. En Pouilly, 7,5 ha de vignes se répartissent sur les communes St Andelain, sols calcaires, et de Pouilly-Loire, sols calcaires ou marneux qui confèrent au Sauvignon blanc (ou blanc Fumé), une finesse supplémentaire.
“Les fermentations en 2015 ont été très longues, peu d’acidité, les vins seront plus gourmands, moins typés Sancerre, nous explique Pascal Gitton. Les millésimes 2013 et 2014 demandent du temps pour se faire. 2014 Belles Dames, Montachins mais aussi l’Amiral et les Herses. Je trouve l’Amiral 2014 extraordinaire. Rapport qualité-prix Les Herses et l’Amiral 2014 sont formidables. Les Herses, Le Pouilly 2013 sont superbes, ils se sont ouverts. J’ai encore des 2012, je commence seulement à commercialiser Larrey et Galinot 2012, je propose Larrey 2010 qui est un vin de calcaire et Galinot 2009 et 2010, ces deux vins ont reçu une pluie de médailles dont une d’Or au concours de Bruxelles, ce qui est une vraie référence, et cela fait plaisir. Je n’ai pas fait de Galinot et Larrey ni en 2011, ni en 2013, je trouvais que la matière première ne correspondait pas à ce niveau de notoriété, ce sont deux vins d’excellence.
Le Sancerre rouge connaît un grand succès à Paris dans beaucoup de restaurants et de brasseries, la demande augmente de façon très significative. Notamment Les Romains et les Herses 2013, ce sont des vins rouges pas trop tanniques, plutôt sur le fruit, vinifiés en cuve ouverte avec pigeage, ils offrent une bouche gourmande, assez fruitée et bien équilibrée.”
Un festival qui commence par ce très beau Sancerre blanc Silex Les Herses 2014, finement bouqueté, complexe, qui mêle fraîcheur et charpente, au nez citronné, très équilibré, raffiné, tout en bouche. Le Sancerre blanc Les Montachins 2014, charmeur par sa vivacité, bien vinifié, d’une belle persistance aromatique, de robe délicate, un vin souple et frais, bien marqué par les fleurs fraîches. On poursuit avec le Sancerre blanc Les Crilles 2014, tout en finesse aromatique, harmonieux, bien équilibré en acidité, très élégant, au nez de rose et d’amande, de bouche flatteuse comme cet autre Sancerre blanc Les Belles Dames 2014, toujours très typé par son sol de Silex sparnacien, à déboucher sur une andouillette au four ou des rougets rôtis à la sauge. Superbe Sancerre blanc La Vigne du Larrey Monopole 2014, un vin très bien vinifié, de robe brillante et limpide, nez de fougère et d’acacia, d’une jolie rondeur, suave et persistant. 
Le Sancerre blanc Les Montachins 2015, dont le terroir est situé à l’ouest où les vignes sont protégées par une colline, dégage un nez puissant d’aubépine et de chèvrefeuille, tout en rondeur et persistant en bouche, un vin qui sent la pomme mûre et les noisettes, d’une jolie finesse, alliant rondeur et vivacité au palais. Le Sancerre Sauvignon blanc Silex 2012, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en subtilité comme ce Sancerre blanc L’Amiral 2014, au nez fin où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix fraîche, vraiment très agréable, d’une longue finale.
Joli Sancerre rouge Les Romains 2015, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, puissant, riche au nez comme en bouche comme ce Sancerre rouge Les Pommereaux 2014, au nez dense avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, classique, alliant finesse et structure. Son Sancerre rosé Les Romains est régulièrement une réussite.

Pascal et Denise Gitton
Chemin de Lavaud
18300 Ménétréol-sous-Sancerre
Tél. : 02 48 54 38 84
Fax : 02 48 54 09 59
Email : gittonvin@wanadoo.fr
www.gitton.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

DAUVERGNE-RANVIER


Dauvergne-Ranvier est l’association de deux passionnés qui, après une riche expérience professionnelle dans de grandes entreprises viticoles, ont décidé de créer leurs propres cuvées.
Quand on lui demande quelles sont ses racines, François Dauvergne répond souvent « mes racines sont à moitié à Bordeaux, où j’ai passé ma jeunesse, et à moitié sur les terres de Saint-Polycarpe, à côté de Limoux, où ma famille avait une propriété viticole. » Ses branches ont, quant à elles, poussé dans la Vallée du Rhône où il s’est installé voici 15 années pour entamer sa carrière viticole. Enfant, Jean-François Ranvier a plus d’une fois fait rougir ses parents. En effet, quand ils étaient tous invités chez des amis de la famille, le petit Jean-François ne pouvait s’empêcher de humer les odeurs de la maison et de les détailler à voix haute…quelle que soit la qualité du menu. Passionné de géologie, il choisit finalement l’œnologie après avoir décroché un diplôme d’ingénieur agronome. Après avoir dirigé un laboratoire d’œnologie-conseil il prend la responsabilité des vinifications dans une grande maison de la vallée du Rhône. C’est là qu’il fait la connaissance de François Dauvergne avec lequel il commence à travailler.
En 2004, Dauvergne et Ranvier démissionnent ensemble pour réaliser leur rêve : créer leurs propres vins et faire de leur maison une des plus reconnues de la Vallée du Rhône.
Pour la bonne bouche, ce Condrieu Vin Rare 2012, suave, de robe jaune clair, complexe avec ces notes de petits fruits secs et de tilleul, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes,où l’on retrouve des nuances d'agrumes et de lis, dense et distingué à la fois (30 €). Le Gigondas Grand Vin DR rouge 2011, qui développe des arômes de kirsch, chaleureux et intense, aux tanins présents et soyeux à la fois (15 €). Le Châteauneuf-du-Pape Vin Rare DR rouge 2010, de robe grenat à reflets noirs, aux notes de griotte confite, de truffe et de sous-bois, est un vin riche et long en bouche (25 €). Excellent Crozes Hermitage Vin Rare DR rouge 2010, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec cette bouche soyeuse mais et puissante, un vin ferme et fruité (12 €). Le Côte Rôtie Vin Rare rouge 2011, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, très équilibré en bouche, au nez complexe où prédominent le cassis cuit et le cuir, de garde, naturellement (32 ).

Château Saint-Maurice - RN 580
30290 Laudun
Tél. : 04 66 82 96 52
Email : contact@dauvergne-ranvier.com
www.dauvergne-ranvier.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015

 




DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE DE LA VALERIANE


CHATEAU FABAS


HENRY NATTER


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE ALAIN VIGNOT


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


SCEA CHATEAU DAVID


DOMAINE PICHARD


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CLOS TRIMOULET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales